logo Les Enfants du Soleil Madagascar

 

19
AVR
2014

REGARD SUR LA PAUVRETE A MADAGASCAR

Roger Thivoyon, en mission à Madagascar, nous fait parvenir ces quelques lignes extraites de la presse locale 18 Avril 2014.

La pauvreté à Madagascar affecte 71 % de la population selon les dernières enquêtes de l’Institut National de la Statistique. L’institut s’est basé sur un seuil de pauvreté de 535 603 AR par an par habitant = 167 €.
Mais en tenant compte du seuil international de pauvreté fixé à 2 € par jour, c’est 92 % de la population qui est concernée.
Dans le dernier rapport publié en mars par la Banque Mondiale « Visages de la pauvreté à Madagascar » le plus haut niveau de pauvreté est enregistré dans la province de Fianarantsoa – 76,6 % vivant dans l’extrême pauvreté – contre 47,2 % dans la province d’Antananarivo, le plus bas.
Près de 80 % de la population vit en milieu rural où la misère est presque deux fois plus élevée qu’en secteur urbain. Les ruraux qui travaillent généralement dans le secteur agricole possèdent moins de terre pour pouvoir développer leurs activités et n’ont pas accès aux technologies et aux intrants modernes. Conséquences : insuffisance alimentaire, santé précaire du paysan, baisse de ca capacité à travailler et insuffisance du revenu.
Le contraste entre riches/pauvres à Antananarivo est flagrant où une minorité de classe moyenne cache la réalité de la pauvreté dans la capitale où une majorité vit dans des conditions très vulnérables, plus de 80 % des logements ne suivent pas les normes et ne sont pas dotés du minimum de confort répondant aux besoins vitaux des habitants
Le rapport estime que pour pouvoir contribuer à l’éradication de la pauvreté, la croissance économique devrait atteindre 7 à 8 %. Or la loi de Finances pour 2 014 ne prévoit que 3 %.

comment : 1