logo Les Enfants du Soleil Madagascar

Le mot du président

RAPPORT MORAL 2018

Je ne puis m’empêcher de débuter ce rapport moral sans une pensée particulière pour notre président Hans-Peter Schomaker. Après son retour de mission à Madagascar en novembre 2018,il a été hospitalisé en ce début d’année à Annemasse. Il reste toujours dans un état de grande faiblesse.

Sa forte implication dans l’activité de l’association et son total dévouement à la cause des enfants ont participé sans aucun doute à son problème de santé.

Étant désormais dans la liste des plus anciens, j’ai accepté cet intérim provisoire pour assurer la continuité de notre activité. Une équipe rapprochée du CA suit les équipes de Madagascar et leur apporte le soutien nécessaire.

Revenons maintenant aux principaux éléments qui ont fait pour les Enfants du Soleil l’année 2018.

Les résultats n’ont été obtenus que grâce à une équipe malgache autour d’une délégation générale renforcée (RH, Finance, éducation) toujours animée efficacement par
Irène Rasolofomanantsoa, depuis très longtemps parmi nous. Les éducateurs des sites ont été soutenus par l’embauche d’ éléments nouveaux dont nous avions besoin dans un environnement de plus en plus difficile :étendue de la misère, évolution des enfants et de leurs attentes, besoin de formation des jeunes, sécurité dans nos sites, tension sur les coûts par une forte inflation.

Les sites ont été réorganisés pour une meilleure responsabilisation de l’encadrement. Pour les 2 grands sites ( Fianarantsoa et Tananarive), un responsable de chacun des 2 villages a été nommé. Un coordinateur anime l’ensemble.

Ces équipes ont été aidées par les membres du CA très efficaces, j’en citerai quelques uns dont l’action a été particulièrement visible cette année : Jérôme de Bayser dans la fonction de Trésorier, Anne-Caroline Dispot-Kearney pour le secrétariat général et avec Zahid Cassam-Chenai pour la recherche de nouveaux partenaires, Monique Gonthier pour la santé et l’hygiène-alimentation, Caty Rocher pour les CAT et les activités d’éveil et Jean-René Lyon dans le domaine de l’éducation, Olivier Dedeystere pour le bulletin et le rapport annuel.

Nous ne pourrons citer tous les projets vécus cette année mais nous pouvons les classer en quatre grands domaines: Santé et Hygiène Alimentaire; Education et Formation des enfants . Ouverture des Ados au monde extérieur ;Sécurité dans nos villages et Investissements que j’illustrerai en donnant quelques exemples.

*En matière de Santé et Hygiène alimentaire : amélioration de l’alimentation (viande, poisson, fruits, goûters). Visites médicales renforcées avec l’aide du Dr Fournier, de dentistes et de l’association Médicaéro…

*En matière d’Éducation et de Formation : Renforcement de l’apprentissage du Français et de l’aide aux devoirs. Établissement des processus de bonne conduite. Cette année, grâce à la longue présence d’une jeune femme belge, des ateliers de théâtre ont pu être montés dans tous les sites afin de développer l’épanouissement des jeunes. Ce fut un large succès aussi bien pour les jeunes que pour leurs éducateurs.

*En matière d’ouverture des Ados : L’ancienneté de l’association nous conduit désormais à une priorité très importante vis à vis de ces jeunes. Ceux arrivés entre 5 et 10 ans sont de plus en plus nombreux à se rapprocher de la période de leur vie où ils doivent devenir autonomes, prêts à assumer leur avenir. Le travail des éducateurs pour parfaire leur préparation se doit d’être renforcé. (formations, stages, visites, accompagnements). C’est le gros challenge des années à venir ! Le renforcement de notre pôle éducation-formation est essentiel dans cet objectif.

*En matière de Sécurité des sites, la remise en cause est indispensable dans un contexte de montée de la violence et de l’insécurité dues à un accroissement de la misère. Nous avons renforcé les moyens physiques et humains en externalisant auprès de professionnels une partie des équipes de sécurité.

*Enfin en matière d’Investissement, nous avons pu ouvrir le nouveau FGAG de Tananarive, et nous allons inaugurer dans quelques jours une nouvelle crèche à Antsirabe accompagnés par les professionnels du secteur. Malheureusement, les événements climatiques (tornades, pluies diluviennes, tremblements
de terre…) nous contraignent désormais tous les ans à de lourds travaux d’entretien et de très grosses réparations.

Tous ces projets ont pu être réalisés grâce au soutien sans failles de nos partenaires traditionnels et à l’intérêt porté à notre cause par de nouveaux généreux donateurs qui ont accepté de faire un bout de chemin avec nous, fondations, associations et sociétés, parfois sur plusieurs années , sans oublier les jeunes étudiants venus faire des stages humanitaires et animer les activités de nos jeunes malgaches.

Je terminerai en nous souhaitant de retrouver notre président le plus tôt possible. Merci à vous tous de nous encourager par votre présence et votre fidèle et précieux soutien.

Dominique PERNOLLET mai 2018
Président par intérim

Nos projets prioritaires à financer :