logo Les Enfants du Soleil Madagascar

 

24
OCT
2013

Formation à l’informatique dans les villages par 2 étudiants de Télécom ParisTech.

Rémy enseigne

Rémy enseigne

Jérémy au travail

Jérémy au travail

Cet été, nous avons effectué un stage de deux mois dans les villages des enfants du soleil, nous avons formé les responsables informatiques des villages de Tamatave, Antananarivo, Antsirabe et Fianarantsoa.

La formation constituait à transférer des compétences techniques pour leur permettre d’effectuer la maintenance du parc informatique. Nous leur avons ainsi appris aussi bien à démonter les ordinateurs pour les réparer, installer/désinstaller des programmes, lutter contre les virus circulant sur les clés USB, garder à jour un inventaire précis du matériel via un tableur, mettre en place un réseau local…

Des enfants attentifs

Des enfants attentifs

Ainsi, les enfants pourront profiter au mieux des salles informatiques et travailler (ou jouer) sur des ordinateurs fonctionnels sans virus. Au cours de notre formation, nous avons organisé des séances pour les enfants et ainsi donné quelques pistes pédagogiques aux responsables informatique. Durant ces séances, les enfants apprenaient à utiliser le traitement de texte pour écrire des lettres, faire leur CV, des cartes de vœux ou des affiches. Mais ils pouvaient aussi jouer avec les logiciels éducatifs installés pour apprendre le français, les maths, la culture générale tout en s’amusant. Nous avons également organisé des séances pour les éducateurs afin de les aider dans l’utilisation de l’outil informatique pour la gestion des comptes de leurs foyers et la rédaction de documents divers.

Un virus a réussi à tromper AVAST

Un virus a réussi à tromper AVAST

Nous avons été très heureux de rencontrer partout l’enthousiasme débordant des enfants pour ces activités informatiques. Nous avons aussi été impressionnés par la rapidité avec laquelle les enfants apprennent à manier l’ordinateur. Cette aisance avec l’informatique sera, nous l’espérons, un atout pour leur vie future.

Rémi DECOUZON et Jérémy ANDRIAMAKAOLY

 

 

comment : 0